Workshop pluri-disciplinaire entre Ecole d’Art et Ecole d’Ingénieurs

Logo Mines St Etienne et Ecole Supérieur d'art et design

En 2016, un premier workshop organisé par l’École Supérieure d’Art et Design de Saint-Étienne et l’Ecole des Mines de Saint-Etienne a permis à 16 élèves (8 de chaque structures) de s’initier à la création de performances de réalité virtuelle. L’atelier s’était déroulé sur 3 jours au sein de Theoriz Studio créé par deux jeunes ingénieurs intéressés par mixer l’art et la technologie. Les 16 élèves ont pu réaliser des performances de réalité virtuelle mêlant vidéo, lumière, musique et programmation avec le langage informatique libre développé par le MIT : Processing.  Ces performances de réalité virtuelle ont été jouées à la conférence informatique MiXiT en avril 2016 événement regroupant 700 entrepreneurs, ingénieurs développeurs, designers, etc.

Workshop de réalité virtuelle au studio de Theoriz - mars 2016

Suite au succès de cette première expérience, un autre workshop intitulé Computer Data Vision, sur la réalité augmentée, a été organisé en mars 2017 pendant la Biennale du Design à Saint-Etienne. L’idée a été de reformer un groupe de travail pluridisciplinaire (11 élèves ingénieurs de l’Ecole des Mines de Saint-Etienne et 10 de l’École Supérieure d’Art et Design de Saint-Étienne) pendant trois jours. Le workshop était centré sur la découverte et l’utilisation de technologies de captation et traitement vidéo 3D (à partir de matériel innovant de type lunette SmartGlass, Caméra hémisphérique et 360, dispositif d’immersion virtuel, Leap Motion… ). Les captations ont été réalisées sur le site de la biennale du Design et retravaillées à partir d’outils informatique libre de type ARToolkit.

Workshop de mars 2017 - réalité augmentée

——————-

Quelques extraits des retours des élèves

« Le workshop Computer Data Vision m’a permis de découvrir de nombreuses nouvelles technologies à travers les différents projets des groupes mixes élèves d’Art et Design et élèves des Mines. Nous avons pu mélanger nos compétences artistiques et techniques dans un environnement motivant et dynamique. Ce workshop a aussi été une ouverture sur un autre mode de travail: une petite équipe travaillant à fond sur un projet défini par l’équipe pendant 3 jours complets. Merci d’avoir proposé ce workshop, espérons que ce mode de fonctionnement se développe à l’EMSE!”

Nicolas Girard, ICM 3A

 

“J’ai été très agréablement surpris de découvrir que certains étudiants de l’école d’art avaient de réelles connaissances en informatique et maîtrisaient parfaitement des logiciels de modélisation 3D tels que Blender. Étant moi-même davantage à l’aise en codage « plus formel » (Java par exemple), leurs connaissances en modélisation 3D ont grandement facilité l’élaboration de notre projet commun qui consistait au développement d’un jeu vidéo utilisant de la réalité virtuelle (HTC Vive).

Par ailleurs, le fait de pouvoir utiliser des technologies de pointe nouvellement sorties (réalité virtuelle, son binaural, caméra 3D) s’est révélé très instructif, tout en sachant rester ludique, le cadre de la Biennale aidant pour beaucoup.”

Marin Bouthemy, ICM 2A

 

« C’était super bien, dommage qu’on n’ait pas pu finir. Je n’ai pas trouvé qu’il y avait forcément de différences entre nous et les élèves de l’ESADSE. Leur vision sur l’organisation d’un projet était peut être légèrement différente mais on était complémentaires parce qu’ils géraient plutôt le côté artistique et nous le côté programmation, même si, à certains moments c’était l’inverse! »

Hélène Martin, ICM 3A

 

“Il est très intéressant de travailler dans un événement pluridisciplinaire tel que celui du workshop. En effet chaque membre du groupe a des compétences et les mettre ensemble permet d’envisager une idée de départ plus ambitieuse et surtout d’avoir les moyens de la réaliser. Le workshop et le travail pluridisciplinaire nous oblige à quitter son cercle de confort et d’envisager d’autres idées, d’autres techniques, d’autres méthodes.”

Martin Bourillet, ICM 2A

 

Permanents impliqués : Damien Baïs – ESADSE / Agnès Crépet – Mines Saint-Etienne