Arts et Métiers ParisTech met l’ACCENS sur la transformation pédagogique

Le projet ACCENS (ACCompagnement des ENSeignants) à Arts et Métiers ParisTech :

Comment impliquer les étudiants dans la redéfinition des espaces d’apprentissage ?

L’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers (École d’ingénieurs) est lauréat de l’AMI 2017 Transformation pédagogique et numérique. Son projet ACCENS (ACCompagnement des ENSeignants) porte sur la création d’espaces physiques et virtuels au service du développement pédagogique de ses enseignants.

Porté par le service d’appui à la pédagogie d’Arts et Métiers (l’Institut de Conseil et d’Innovation en Formations Technologiques : ICIFTech), ACCENS fédère les personnels enseignants et administratifs et les étudiants de l’établissement et a pour objectifs :

  • La création de trois laboratoires d’apprentissage (sur les Campus de Paris, Angers et Cluny), qui seraient à la fois des lieux d’expérimentation pédagogique et de formation des enseignants
  • Un module de formation aux technologies et aux usages pédagogiques des réalités virtuelle et augmentée
  • Des cas d’application pour étudier l’impact de l’utilisation de la réalité virtuelle sur les apprentissages
  • Un portail web pour valoriser les expérimentations et les pratiques pédagogiques.

En complément des travaux du groupe projet, Saida MRAIHI, chef du projet ACCENS, a fait appel à un groupe d’étudiants en Master Management de l’innovation du Centre Michel Serres pour répondre à la question “Un laboratoire d’apprentissage pour les Arts et Métiers : comment le penser et comment l’adapter aux particularités de cette institution ?”.

La spécificité du Centre Michel Serres est de rassembler des étudiants de parcours et formations différentes autour de projets professionnalisants avec des partenaires publics ou privés (Orange, EDF, le ministère de la culture…).
Forts de leurs expériences et profils variés : Agathe (histoire), Mathilde (Lettres, sciences politiques), Nadia (Géographie) et Pierre (Philosophie), les quatres étudiants ont mené plusieurs actions :

  • Des observations de cours sur les Campus d’Angers, Cluny et Paris, de novembre à décembre 2017. Ils ont assisté à une dizaine de cours, chacun de deux à quatre heures, dans le cadre de différentes formations, de différentes matières, dans des espaces différents, et avec des effectifs variables afin d’en analyser les récurrences et de comprendre comment se déroulent actuellement les cours aux Arts et Métiers.
  • Des visites de laboratoires d’apprentissage : PMF Lab de Paris 1, K-Lab de l’ESSEC, l’atelier du numérique de l’Institut catholique de Paris.
  • Des entretiens avec des enseignants-chercheurs, chercheurs, architectes, professionnels du numérique et des espaces d’apprentissage pour connaître leurs pratiques et avoir leur visions de la le pédagogie et leur salle de cours rêvée.

Les étudiants ont également eu carte blanche pour animer deux ateliers de créativité dans les Campus de Cluny et Paris. Ces ateliers ont rassemblé des enseignants, étudiants et personnels des Arts et Métiers dans le but de réfléchir ensemble à des scénarii d’aménagement et de programmation des futurs Laboratoires d’apprentissage.

Crédit photo : ENSAM

Les résultats

Les résultats de ces actions ont abouti à un livrable présentant une synthèse des observations, entretiens, visites et ateliers et un ensemble de préconisations très riches pour l’aménagement des laboratoires d’apprentissage sur les Campus de Cluny et Paris. Les étudiants ont également présenté les résultats de leurs travaux le 18 janvier 2018 à l’ensemble de la communauté des enseignants et acteurs de la formation d’Arts et Métiers lors de son séminaire pédagogique qui a réuni 180 participants. Leur présentation a suscité beaucoup d’enthousiasme et d’intérêt chez les participants et a alimenté les échanges qui ont eu lieu pendant les ateliers du séminaire pédagogique.

Les premiers laboratoires d’apprentissage ouvriront à la rentrée de 2018, et des expérimentations se dérouleront dès fin 2018 pour aboutir à une formalisation des pratiques expérimentées avant septembre 2019. Par ailleurs, des enseignants participants au projet ACCENS ont déjà commencé la conception de cas d’application pour l’intégration de la réalité virtuelle et augmentée dans leurs enseignements, les premières expérimentations vont pouvoir avoir lieu dès le second semestre 2017-2018.

Retour sur le projet en vidéo :


Merci à Saida MRAIHI, chef du projet ACCENS, pour la rédaction de cet article 

Pour aller plus loin : Présentation du projet ACCENS

Note : Le Centre Michel Serres d’HESAM Université est dédié à l’innovation et à l’interdisciplinarité. Il forme des étudiants de niveau Master et Post-Master.